Recyclage, Upcycling … C’est quoi ?

C’est un procédé qui consiste à réutiliser totalement ou en partie les matériaux qui composent un produit en fin de vie, pour fabriquer de nouveaux produits.
Le recyclage permet de réduire les volumes de déchets, et donc leur pollution, et de préserver les ressources naturelles en réutilisant des matières premières déjà extraites.

Par exemple, les bouteilles plastiques peuvent être recyclées en textile « polaire » : après tri sélectif et collecte, la matière plastique est récupérée et utilisée dans la production de ce textile. Avec le PET (polyéthylène téréphtalate) contenu dans 25 bouteilles plastiques, on peut fabriquer un pull en polaire.

C’est durant les années 1970 que le recyclage est mis en avant par les défenseurs de l’environnement.
Le recyclage a un double avantage:

  • Economiser de la matière première pour préserver les ressources naturelles de notre planète.
  • Réduire le volume et le poids de nos poubelles pour limiter les risques de pollution de l’air et des sols.

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». Ainsi parlait déjà le célèbre chimiste Lavoisier en 1785. Cette maxime se vérifie dans de nombreux domaines et en particulier dans la mode.
Jusqu‘à récemment, les textiles qui empruntaient la voie du recyclage pouvaient au mieux être effilochés puis revendus en gros à l’industrie automobile, qui utilise la fibre comme isolant dans les carrosseries. Or, ils sont de plus en plus nombreux à s’offrir une deuxième vie sans changer de filière. Mieux encore, l’habillement, accessoires compris, est devenu un débouché possible pour toutes sortes de dérivés du plastique recyclés.

Selon le sociologue Michel Maffesoli « Le recyclage participe d’une nostalgie des objets anciens, qui étaient dotés d’une aura puissante.L’ambition est de dépasser la simple fonctionnalité des vêtements ou des accessoires, de leur redonner un pouvoir magique, à la façon des totems pré modernes, en les inscrivant dans une histoire longue. »

Le recyclage est un procédé de traitement des déchets (déchet industriel ou ordures ménagères) qui permet de réintroduire, dans le cycle de production d’un produit, des matériaux qui composaient un produit similaire arrivé en fin de vie, ou des résidus de fabrication. L’un des exemples qui illustre ce procédé est celui de la fabrication de bouteilles neuves avec le verre de bouteilles usagées.

Le recyclage a deux conséquences écologiques majeures :

  • la réduction du volume de déchets, et donc de la pollution qu’ils causeraient (certains matériaux mettent des décennies, voire des siècles, pour se dégrader) ;
  • la préservation des ressources naturelles, puisque la matière recyclée est utilisée à la place de celle qu’on aurait dû extraire.

C’est une des activités économiques de la société de consommation. Certains procédés sont simples et bon marché mais, à l’inverse, d’autres sont complexes, coûteux et peu rentables. Dans ce domaine, les objectifs de l’écologie et ceux des consommateurs se rejoignent mais parfois divergent ; c’est alors le législateur qui intervient. Ainsi, en particulier depuis les années 1970, le recyclage est une activité importante de l’économie et des conditions de vie des pays développés.

Recyclable ou recyclé ?

Un matériau recyclable est un matériau que l’on peut techniquement recycler. Mais pour qu’il soit recyclé, il faut qu’il soit collecté dans le cadre de la collecte sélective des déchets. Un objet recyclable n’est donc pas forcément recyclé.

De plus, le point vert  présent sur la quasi-totalité des emballages porte souvent à confusion : ce logo ne veut pas dire que l’emballage est recyclable, contrairement à ce que pensent de nombreuses personnes. Il signifie simplement que l’industriel a versé une contribution à un éco-organisme (ex : Eco-Emballages ou Adelphe en France) pour que son produit, qui deviendra déchet, soit traité (la législation française impose en effet aux industriels producteurs d’emballages de prendre en charge financièrement la gestion de l’emballage devenu déchet).

L’éco-organisme se charge ensuite de reverser cet argent aux communes ou collectivités (qui assurent la collecte et la gestion des déchets des ménages) en fonction de leurs performances de tri.

Les principaux matériaux recyclables sont:

  • Les matières plastiques
  • L’aluminium
  • L’acier
  • Le verre
  • Le papier et le carton.

Certaines associations recyclent :

Des objets composés d’un seul matériau, comme les bouteilles de verre ou de plastique , peuvent être facilement recyclés. Le recyclage est plus coûteux pour des appareils électroniques comme les ordinateurs car il faut séparer les nombreux composants qui sont recyclés dans des filières différentes.

En théorie, presque tous les matériaux sont recyclables, mais en pratique ils ne sont pas tous recyclés. Il faut qu’une filière de recyclage existe et qu’elle puisse être rentabilisée. C’est pour cela que les pots de yaourt ou de fromage blanc par exemple ne sont pas acceptés par la collecte sélective des déchets : il n’y a pas assez de matière à récupérer pour rentabiliser le recyclage. D’où l’intérêt de préférer des emballages de plus gros volume (pot de fromage blanc, qui n’est pas recyclable non plus, mais qui utilise moins de matière première) ou de le faire soi-même (très facile pour les yaourts). En revanche, l’utilisation de matériaux recyclés pour des emballages qui ne peuvent plus l’être (comme les pots de yaourt) est indispensable à une bonne gestion des déchets.