Réduisons nos déchets, ça déborde !

La lutte contre le gaspillage est placée au cœur de la nouvelle campagne nationale pour la réduction des déchets lancée par le Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie et l’ADEME .

590  kilos de déchets en une année, c’est ce qu’un Français produit en moyenne actuellement. Dans un contexte de crise économique, de raréfaction des ressources naturelles et de volatilité du prix des matières premières, les  impacts environnementaux et économiques liés à la production et à la gestion des déchets sont autant de préoccupations qui s’additionnent et contribuent à nous interpeller sur les modes de production et de consommation.

Les bons dons font les bons amisAller vers un modèle économique plus respectueux des ressources naturelles, et potentiellement créateur d’emplois, invite à repenser les modes de consommation et de production. Dans ce cadre, l’économie circulaire constitue un cercle vertueux où la conception des produits puis leur réemploi, leur réutilisation et la valorisation des déchets grâce au tri permettent d’alléger l’impact de la production  et  de  la consommation sur les milieux naturels.

Le bonheur est dans le tri

La  prévention  et  la  valorisation des déchets ne peuvent progresser  qu’avec une mobilisation de tous. C’est pourquoi, depuis le 15 novembre  2013 le Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie (MEDDE) et l’ADEME ont lancé une nouvelle campagne nationale pour nous inciter d’une part à réduire nos productions de déchets, et, d’autre part, à mieux trier les déchets qui n’ont pu être évités.

gaspillage alimentaire

cadeauxréparation

Pour  mobiliser les moins sensibilisés aux enjeux environnementaux dans la promotion des bons gestes à adopter pour réduire les déchets,  la nouvelle campagne ne se cantonne pas à valoriser les bénéfices pour la  planète : elle promeut également tous les bénéfices individuels à agir, et ce sur un ton humoristique et décalé.

stop pub

Le mot d’ordre de cette campagne, « Si vous ne le faites pas pour la planète, faites le pour vous » traduit à cette fin ce double bénéfice collectif environnemental et individuel.

Pour en savoir plus, rendez vous sur le site reduisonsnosdechets.fr

 

Et si on optait pour une rentrée scolaire Green

Cette nuit j’ai fait un rêve ,qu’un jour, cette nation se lèvera et vivra de manière Green.

J’ai rêvé que la rentrée scolaire 2013 serait une rentrée placée sous le signe de l’écologie. Que tous les élèves, étudiants, apprentis de France auraient  une soudaine envie de prendre soin de la planète.

-

Puis… je me suis réveillée !!

Un peu plus de 12 millions d’élèves vont reprendre le chemin de l’école dans quelques semaines ! Ce chiffre grimpe à 15 millions si on y ajoute les étudiants. Ca en fait du monde tout ça !

Et si chacun d’entre eux faisait un petit pas en tann's cartablesdirection de la Green attitude, ce serait assurément un grand pas pour l’humanité ! (c’est la soirée des reprises !).

Qui dit rentrée, dit dépenses, qui dit argent dit cartable. On a retenu ceux de chez Tann’s (vous vous souvenez forcement de « T’as ton Tann »). La marque a revisité le classic one -celui qu’on aurait voulu tous avoir plus jeune- désormais en matière recyclée à partir de bouteilles en plastique. Toujours aussi solides, (opter pour un produit solide qui dure plus longtemps c’est une bonne idée, non ?)  les cartables bénéficient de cartables-coq-en-paterenforts Pour les plus petits on aime beaucoup ceux de Coq en Pâte non seulement parce qu’ils sont en coton biologique mais aussi pour leurs sérigraphies animalières trop choux.

Qui dit cartable, dit fournitures scolaires, qui dit correcteurs, dit solvant. Sans vouloir voir toujours du coté sombre des choses, il faut faire attention et bannir tous les produits peu recommandables de ce coté ci. Les grandes surfaces commencent à proposer des produits éco mais pas toujours suffisamment. Vous trouverez tout ce dont vous avez besoin chez Boumaga, adorable boutique qui propose des petits cahiers éco conçus, des gommes naturelles, des règles en bois….plutôt réservé pour les fourboumaga-fournitures-greennitures des touts petits.

Chez Un Bureau sur la terre, vous trouverez toutes les fournitures scolaires écologiques et non toxiques recherchées : du classeur à la colle en passant par les compas et autres tailles crayons

 Greenrepublic & Tout Allant Vert proposent également en ligne un grand choix de fournitures écolabelisées. Chez Esprit Recycle, on aime l’idée des packs scolaires : complet, indispensables, spécial couverture…à des prix raisonnables par rapport à ce que l’on peut trouver sur le marché.

Le bon sens veut aussi qu’on crayons recyclésré utilise les fournitures de l’année précédente déjà acquises. Logiquement une paire de ciseaux, une règle, le taille crayons …n’ont pas besoin d’être changés tous les ans. La rentrée peut être l’occasion d’expliquer aux enfants l’impact sur l’environnement des produits achetés.

 

Conclusion :

rentrée des classes

 

 

 

 

 

 

A lire « Pourquoi un cartable sain & durable  » édité par l’Ademe

Wattcher: le big brother écolo de la maison

Connaitre en temps réel vos dépenses électriques à la maison vous semble important ?

2 solutions pour cela : garder l’oeil rivé jour et nuit sur son compteur électrique ou bien opter pour un  appareil aussi petit que mimi prénommé Wattcher

wattcher_rightview_ms_01

Wattcher comme son nom l’indique (non sans une pointe de subtilité) sert à connaître avec précision la consommation électrique d’une maison. Il suffit de le brancher sur n’importe quelle prise de courant pour qu’il affiche la consommation en cours. Contrôler pour mieux réduire en quelque sorte.

wattcher_topview_ms_02

Derrière cette création se trouve Marcel Wandersmarcel_wanders (il est un peu à la Hollande ce que Philippe Starck est à la France !), un designer qui prend acte et fait pour la protection de l’environnement. Créé pour la société néerlandaise Innovaders, cet appareil joue sur la prise de conscience des dépenses qui entraine systématiquement une diminution de celles ci.

L’ADEME a fait le calcul suivant : une famille composée de 4 à 5 personnes et vivant en habitat individuel consomme 4000 KWh/an, soit plus de 400 € par an (hors chauffage). Une famille qui maitrise son énergie ne consomme que 2188 KWh/an. La guerre des Watts est en marche. « Faisons vite ça chauffe. »