Allègre ment ?

Claude Allègre …j’avais promis il y a peu de revenir sur son point de vue …

Que penser des propos de Claude Allègre, multirécidiviste passé maître dans l’art de Don Quichotte tentant de prouver par A+B qu’il a raison, seul ou presque contre tous. Après une longue diatribe face aux caméras de Guillaume Durand, c’est dans Le Point, cette fois, que le claude Allègre taxe carbonetonitruant géologue livre ses dernières analyses.
On a eu droit à ‘ Nicolas Hulot est un imbécile’ suivi d’une analyse peu amène des écologistes « incultes, ils sont contre le progrès, les OGM, les téléphones mobiles, le nucléaire, les nanotechnologies, ils sont pour la décroissance, ils veulent une taxe pour rentrer sur Paris, une taxe sur l’eau, sur les déchets, sur l’essence, sur l’alcool, etc » et pour n’oublier personne à une attaque en règle contre Yann Arthus-Bertrand, commentant des photos spectaculaires montrant le Kilimandjaro « déplumé, sans ses neiges », tentant de montrer qu’en trente ans, le volume des glaces antarctiques n’a pas varié  et que la disparition progressive des neiges du Kilimandjaro « est souvent attribuée à des phénomènes locaux, et au premier chef à la désertification de l’Afrique de l’Est ».
On ne peut nier la qualité de chercheur et de scientifique à Claude Allègre, qualité d’ailleurs saluée par de nombreux prix. Cela lui donne-t-il forcément raison ?
On se trouve aujourd’hui face à consensus scientifique sur le réchauffement climatique : que Claude Allègre s’écarte de la « pensée unique » pour proposer une nouvelle voie, ceci ne peut que susciter intérêt et curiosité. Encore faut il que ceci soit comme dans toute démonstration scientifique, étayé par des propos clair et une analyse sans faille. Il semble que ce ne soit pas vraiment le cas.
Prenons deux points, clairement expliqués dans un article de Libération :
1. Claude Allègre utilise une courbe nous montrant que la planète ne s’est pas réchauffée pendantAllgre_courbe ces 20 dernières années, et qu’elle aurait même perdu l’an dernier les 0,6° C gagnés entre 1988 et 2007.
Que nous dit exactement cette courbe ? Que la température de la Terre aurait baissé effectivement de 0,6° entre… janvier 2007 et janvier 2008 !
Il présente en effet, à l’appui de ses affirmations, une courbe des écarts moyens de températures depuis 1988 à l’échelle mondiale, établie par le Hadley Center, le centre de recherche du Met Office britannique.
Or, il se trouve que le mois de janvier Allegre12008 a été exceptionnellement froid, à l’échelle mondiale. Mais Claude Allègre raisonne comme si la température moyenne de ce seul mois de janvier 2008 était celle de toute l’année 2007. La baisse de 0,60°C à 0,75°C dont parle Claude Allègre existe, mais elle résulte d’une comparaison entre le seul mois de janvier 2007 et le seul mois de janvier 2008. Comme janvier 2007 fut exceptionnellement chaud (le troisième mois de janvier le plus chaud depuis un siècle ! ) et celui de janvier 2008 exceptionnellement froid … il est logique que la chute soit drastique.
CQFD.

2. Deuxième point important : M. Allègre prétend ainsi qu’il n’y a pas de tendance générale dans l’évolution du niveau de l’océan depuis 1993 et cite à cet égard les travaux d’Anny Cazenave, chercheur au Cnes, et publie, dans son article, une carte des évolutions du niveau de l’océan tirée de ses travaux.
Or que dit Anny Cazenave « Il y a certes des endroits où le niveau de l’océan baisse et d’autres où il monte. Mais ces derniers étant beaucoup plus étendus et nombreux, le niveau moyen monte depuis 1993 de 3,3 millimètres par an, contre environ un millimètre par an au début du 20ème siècle. La moitié de cette élévation du niveau marin est provoquée par la dilatation thermique de l’océan en raison de son réchauffement. La fonte des glaciers continentaux, et la diminution de masse des calottes polaires expliquant le reste. »

sealevel_1

A gauche, ci contre : Courbe de variation du niveau moyen de la mer mesurée par les satellites Topex/Poseidon (en bleu) et Jason-1 (en rouge) pour la période 1993-2004. Ces nouvelles observations analysées au LEGOS montrent que depuis 1993, le niveau moyen global de la mer s’est élevé de près de 3 mm par an, valeur significativement supérieure de celle mesurée par les marégraphes au cours du XXe siècle. A noter que cette vitesse d’élévation n’est pas uniforme : dans certaines régions, la mer a monté (jusqu’à trois centimètres par an), dans d’autres, elle a baissé.

A droite, ci dessous :  Schéma   montrant l’évolution passée (depuis 1000 ans ) et future (jusqu’en sealevel_42600) du niveau moyen global de la mer. La courbe est basée sur des observations jusqu’en 2000, sur des prédictions de modèle ensuite. Les courbes rouges encadrant la prédiction pour le futur représentent l’incertitude associée.

Il avait prédit l’échec de Copenhague… sur ce terrain il a eu raison (mais y avait il besoin d’être extra lucide pour le prévoir ?) : pour le reste il n’est pas évident de trancher de manière catégorique. La vidéo présentée dans l’émission de Guillaume Durand nous laisse dubitatif sur certains points : tout n’est pas noir et tout n’est pas blanc. Des propos qui ont le mérite d’être sans langue de bois mais dans quel but ?
Des thèses contestables et contestées, mais qui ont aussi l’intérêt de sortir d’un consensus total et de faire entendre une voix qui, si elle n’est partagée par la majorité de la communauté scientifique, nous donne l’occasion de réfléchir, de nous interroger, d’aller un peu plus avant dans le questionnement.
Le débat est intéressant, toute idée, si elle est étayée par des supports scientifiques sérieux, à le droit de cité : c’est de cette façon que notre connaissance s’accroit et c’est à partir de celle-ci que l’action doit se mettre en place.
Et vous quelle est votre opinion ?