Pourritures Terrestres !

Bercée -mentalement…il a bien fallu rentrer !!-par le ronron de l’air non conditionné, j’ai eu envie pour démarrer cette nouvelle rentrée de revenir sur Klaus Pichler, photographe viennois découvert cet été lors de mes lectures.

Klaus Pichler-pourritures terrestres3Alarmé par les quantités de nourriture gaspillée à travers le monde : un peu plus de 1,3 milliard de tonnes chaque année soit un tiers des aliments produits chaque année dans le monde pour la consommation humaine -tandis que plus de 925 millions de personnes dans le monde sont menacées par la famine -(en France rappelons le c’est 20 Kgs de déchets par an et par habitant qui sont ainsi perdus dont 7 kg de produits non consommés et encore emballés !!) l’artiste a décidé de prendre son appareil photo de pélerin afin de dénoncer ce gaspillage monumental.

One third  - a project on food wasteIl en est résulté une série de clichés intitulée « One Third » (un tiers donc, allusion au tiers des aliments perdus chaque année dans le monde. CQFD), sorte de natures mortes (au sens propre et figuré pour le coup) de produits en décomposition avancée. Les photos sont mises en scène de façon très artistique -le contraste est saisissant- de façon à nous bousculer nous obligeant par la même à réfléchir à notre propre attitude en tant que consommateur.

One third  - a project on food wasteKlaus Pichler-pourritures terrestres2Klaus Pichler-pourritures terrestres4Klaus Pichler-pourritures terrestres5One third  - a project on food wastePour chaque cliché Klaus Pichler décrit par le menu le produit en question : lieu de production, date de récolte, le mode de transport utilisé, l’empreinte carbone du produit (…) son prix de vente.

Il y a plus de 50 clichés à découvrir sur son site tous plus beaux ? en tout cas des clichés qui interpellent.

Pour la petite histoire toutes les photos ont été faites chez lui et il admet que ce ne fut pas toujours chose simple d’attendre le moment de putréfaction idéal car odeurs et bestioles se sont bien évidemment invités à la fète.

Son travail est à découvrir ici: www.kpic.at

 

 

Zéro-Gâchis dit non au gaspillage alimentaire !

« Zéro Gachis « , retenez bien ce nom car vous allez en entendre parler un peu partout. Zéro Gachis c’est l’idée géniale imaginée par Paul Adrien Menez et 3 de ses associés pour lutter contre le gaspillage alimentaire.

zero_gachis

Etudiants au pouvoir d’achat limité et aux fins de mois difficiles, ils avaient l’habitude de faire leurs courses 1 jour sur 2 à la recherche des produits rapidement périssables donc moins chers.

Ils se disent alors qu’avoir la possibilité de repérer ces produits serait un gain de temps et pourrait surement intéresser d’autres personnes. L’idée d’un site indiquant le nom du produit en promo, la quantité disponible, le prix et le lieu ou le trouver était née !zerogach

750 000 tonnes de produits sont invendus chaque année en France; seulement 12.5% de ces produits vont aux banques alimentaires; tout le reste file à la poubelle. Un gâchis énorme auquel ont décidé de s’attaquer les 4 amis agés de 23 à 25 ans.

Les promotions allant de -30 à -70% sont actualisées tous les jours sur le site (qui ne vend pas !). Les consommateurs n’ont plus qu’à  se rendre dans le supermarché pour acheter les produits aux DLC courtes.

Pour l’heure, le site couvre une partie de la Bretagne seulement mais le bouche à oreille fonctionne et de nouvelles enseignes nationales s’intéressent de près au projet des ces 4 Brestois, lauréats 2012 du concours Jeunes Talents de SFR.

zero-gachis.com

Le bilan est déjà très bénéfique; chez Leclerc le nombre d’invendus jetés a déjà été divisé par 2 !!La prochaine étape de cette start up: l’application mobile et étendre le réseau sur toute la France.

Un grand bravo à eux et souhaitons leur bon vent.

Pour en savoir plus :www.zero-gachis.com