Le Jour de la Nuit: Le 24 octobre prochain

Depuis une cinquantaine d’années, l’alternance jour/nuit tend à s’estomper. La multiplication des points lumineux est spectaculaire : en  10 ans, le nombre de points lumineux a augmenté de 30 % et s’élève aujourd’hui à 8.7 millions de points et la situation ne cesse de s’aggraver ce qui a pour conséquence  directe de créer un halo lumineux qui estompe la voute céleste, fragilise la biodiversité nocturne et entraine bien évidemment un énorme gaspillage énergétique.Logo_jour_de_la_nuit_fonce-784cc

J’avais consacré il y a quelques temps un article au Clan des Néons; un  clan qui sévit dans nos villes la nuit et dont le but est d’éteindre les enseignes pollueuses des magasins et autres néons qui restent allumer la nuit inutilement. Précurseurs dans la lutte contre la pollution lumineuse, ils se sentiront moins seuls ce soir là car ils seront « rejoints » par 18 organisations dont le Ministère du Développement Durable contre cette nouvelle forme de nuisance environnementale.

A ce jour, plus de cinquante manifestations sont inscrites au Jour de la Nuit, qui se déroulera le 24 octobre prochain, jour du changement d’heure : le grand public pourra par exemple observer le ciel étoilé à Colmar, faire une balade nocturne dans la forêt de Montmorency, cheminer dans la garrigue à l’écoute des animaux de la nuit ou encore débattre sur la pollution lumineuse après une conférence au cœur du Parc naturel régional des Monts d’Ardèche. A l’occasion du Jour de la Nuit, de nombreuses villes ont souhaité s’engager à éteindre une partie de leur éclairage public, comme Lyon, Lille, Nancy, Rouen ou encore Besançon. Une carte de France des sorties organisées et des villes participantes est mise en ligne sur le site www.jourdelanuit.fr


You know watt ?

En cette veille de nouvelles résolutions pour la Nouvelle année, beaucoup d’entre nous commencent déjà à réfléchir à d’éventuelles bonnes idées à mettre en place dans la nuit du 31.12…et bien figurez vous que je viens de découvrir que certains n’ont pas attendu la date fatidique pour cela…

Le Clan du Néon, vous connaissez ? Leur credo à eux est d’éteindre les enseignes lumineuses des magasins dans le but d’économiser de l’énergie. Ce collectif –dont les actions se multiplient partout en France- explique dans son traité fondateur que « ces néons consomment une quantité importante d’énergie » et qu’au-delà du gaspillage « ils engendrent une double pollution, celle pour produire l’électricité mais aussi celle, lumineuse, qui nous empêche de voir les étoiles… »

Pour information la facture annuelle liée à un néon représente quelques centaines d’euros, multiplié par les milliers de commerces laissant ces enseignes allumées, et on obtient des centaines de milliers d’euros gaspillés.

Un geste éco citoyen pour ce mouvement qui se revendique non violent et qui prend soin de cibler ses enseignes : jamais de pharmacies, ni de distributeurs d’argent ou de commerces ouverts.

Le mode opératoire est simple : munis de « cannes à watt » ils désactivent les boitiers néons situés à coté des enseignes et réservés aux pompiers en cas d’incendie. Un message sous forme de tract est ensuite collé sur la vitrine du commerçant l’invitant à éteindre la lumière quand il ferme sa boutique le soir.

Démonstration en images :

Une action non violente n’engendrant aucune dégradation et d’ailleurs, règlementer la pollution lumineuse, n’est ce pas l’engagement numéro 75 du Grenelle de l’environnement ?

Pour en savoir plus : Le Blog du Clan du Néon