Fournitures scolaires

La rentrée scolaire 2009 sera équitable ou ne sera pas ! Si l’idée est bonne, sa mise en pratique se révèle parfois plus difficile, parce qu’il va falloir affronter la foule dans les grands magasins, liste dans une main, enfants dans l’autre, exigeant la trousse Hello Kitty, le classeur Pokemon, ou l’agenda Harry Potter.
Pour éviter ce stress, énervement et autres crises de nerfs qui risquent d’anéantir en quelques heures tout le bienfait des vacances qui viennent juste de se terminer, pourquoi ne pas faire ses courses sur Internet ? En quelques clics votre chariot sera rempli et les fournitures de vos enfants seront livrées chez vous, sans effort et sans stress.cart3
J’ai fait un tour rapide sur le web : les offres sont nombreuses et variées. Je me suis attachée plus particulièrement ici à l’élément indispensable et le plus visible : le cartable.
Deux marques ont retenu particulièrement mon attention : Le coq en pâte, marque éco responsable totalement incontournable, associant humour, éthique et écologie, quelque soit l’âge de vos enfants. J’ai particulièrement apprécié les créations ‘By Virgo’, confortables et tendances, dont les messages amusants ne manqueront pas d’amuser les camarades de classe. Elles sont fabriquées en Inde dans une démarche totalement équitable.
J’ai trouvé, sur le site Conso Globe plusieurs sacs à dos qui devraient également ravir nos chère petites têtes blondes : Qu’il s’agisse de cartables, de trousses ou encore de cabas, la gamme de produits proposée sur ce site montre que l’attractivité cart2n’est plus incompatible avec la responsabilité en alliant avec efficacité la notion d’humour et d’éthique.
Et puisqu’il faut remplir ce nouveau cartable,  un rapide tour d’horizon de ce qui  semble incontournable :

Crayons à papiers : portez votre choix vers des porte-mines rechargeables et solides plutôt que des crayons classiques. Choisir une mine graphite sans métaux lourds et évitez le porte-mine en plastique jetable.
Crayons de couleur et la peinture : choisissez des crayons non teintés et non vernis, portant de préférence la mention « CE » et des peintures naturelles avec des colorants alimentaires.
Le stylo plume à réservoir est préférable à celui à cartouches, mais il existe des cartouches rechargeables. Evitez les stylos à billes jetables et  préférez les modèles rechargeables.
Feutres : il existe des modèles lavables sans produits toxiques à base d’eau ou d’alcool et de colorants alimentaires.
Marqueurs et surligneurs : constitué de plastique, emballé dans du plastique, c’est le produit anti écologique par excellence. De plus leur toxicité (présence de solvants organiques et de métaux lourds) repérables à leur forte odeur, est évidente et ces produits sont à éviter. S’ils sont vraiment indispensables, choisissez les à base d’eau ou d’alcool (pour certains usages) et rechargeables. A noter qu’il est possible de remplacer les marqueurs par des crayons de couleur fluorescente.
Gommes : Les gommes en caoutchouc naturel non teinté (beige opaque) sont moins polluantes qu’une gomme en plastique. Evitez les gommes souples aromatisées : elles sont dangereuses (les enfants, par l’odeur alléchés, peuvent les sucer et les avaler)  Notez également que les étuis, très polluants, sont totalement inutiles.
Les effaceurs d’encre contiennent du savon, de la soude et du thiosulfate de sodium, des substances qui ne sont pas sans risque.
Correcteurs liquides : Ils sont composés de solvants toxiques (signalés par la croix de St. André : croix noire sur fond orange. Préférez ceux à base d’alcool ou d’eau. Attention, ce type de produit n’est pas adapté à une utilisation par des enfants et sont interdits dans certaines écoles.rentree
Papeterie : Les blocs feuilles et autres cahiers existent désormais en papier 100% recyclé, non blanchi, de même que les pochettes, classeurs et chemises se trouvent en carton recyclé.
Colle : leur toxicité est  principalement due aux résines et solvants qu’elles contiennent. Les solvants organiques tels que le toluène, le formaldéhyde, l’acétone sont volatiles et responsables de l’odeur caractéristique de certaines colles. Leur inhalation est dangereuse. Dans la plupart des cas,  une colle sans solvant, à l’eau, suffit amplement.
Compas : on trouve de magnifiques compas en bois naturel labellisé FSC, par exemple, ou en métal.
Calculatrice : Proscrivez les calculatrices à piles : il existe de plus en plus de calculatrices solaires.
Règles et équerres : règle en bois non vernie et non teintée ou règle en métal, donneront un coté un peu rétro à cette rentrée.
Et parce que tous ces produits sont difficiles à trouver au même endroit, une bonne adresse ici

Et si on pensait à la rentrée ?

Pendant qu’une moitié de la France se prélasse sur les plages de sable fin sous un soleil caniculaire et que l’autre se lamente de devoir travailler dans des conditions de chaleur épouvantable (qui entraîne une forte augmentation des ventes de climatiseur, une des pires ennemis de notre chère planète : le bien être n’a pas de prix, si ce n’est celui de la contribution à la destruction de l’environnement !), je me suis intéressée de rentree1prêt à la rentrée scolaire qui va devenir, ne vous en déplaise, imminente, dans le but de vérifier si des efforts étaient faits sur ce point précis de notre vie quotidienne.

Un rapide tour d’horizon sur mon moteur de recherche préféré, avec quelques mots clefs bien sélectionnés, m’a rapidement amené à penser que, si certains se préoccupent vraiment de l’environnement et de l’état dans lequel nous laisserons notre planète à nos enfants, il revient évident que ce concept d’écologie, de durable et d’équitable devient un argument marketing majeur et incontournable, à tel point qu’il devient vraiment difficile de faire la part de choses et de séparer le bon grain de l’ivraie.

Quelles propositions sont sincères ? Telle ou telle offre n’est elle pas simplement un argument de vente ? Comment y voir clair et ne pas cautionner des actions purement commerciales ? J’avoue que tout ceci me laisse un peu perplexe.

Selon moi, tous les moments importants de notre vie doivent être repensés par rapport à une démarche de rentre2développement durable et la rentrée scolaire n’échappe pas à cette règle.

Alors arrive le moment de la décision coincés entre trois paramètres incontournables :

  • La liste de  fourniture surréaliste qui vous a été remise pour la prochaine rentrée,
  • L’envie de votre enfant d’avoir le dernier cartable à la mode ou les cahiers de la marques X pour ne pas « se taper la honte devant ses copains »,
  • Votre désir d’une part de rester fidèle à vos convictions sans exploser le budget qui révèle de plus en plus lourd chaque année !

Equation impossible à résoudre ? J’y reviens dans un prochain article …