Les réseaux équitables

Reseaux

À côté des partenaires directs du commerce équitable, ce mouvement a pris une envergure remarquable grâce à l’action d’autres acteurs de la société civile internationale adhérant aux valeurs de l’économie solidaire. Ainsi, de multiples réseaux, ayant un but non lucratif, groupant des ONG de solidarité internationale et écologiques, des associations de défense de consommateurs, des mouvements de défense des droits des femmes et des peuples autochtones, ont adhéré aux valeurs et principes du commerce équitable.
Qu’il s’agisse de partenaires directs du commerce équitable ou de réseaux de soutien, ce mouvement traduit l’émergence d’un nouveau mode de régulation juridique de la mondialisation qui a pour finalité la création et la défense d’un droit économique solidaire, dont les contours doivent être maintenant précisés.

LES RESEAUX DE COMMERCE EQUITABLE
Les réseaux du commerce équitable sont des espaces formels ou informels qui répondent à un besoin de concertation entre les acteurs, que ce soit au niveau local, national ou international.

LE ROLE DES RESEAUX

Parmi les acteurs du commerce équitable (CE), on distingue des organisations de producteurs, des organisations d’appui au Sud, des importateurs, des détaillants, des organismes de labellisation et des organisations de promotion.
Réunis au sein de réseaux, formalisés ou non, de différentes dimensions, ces acteurs travaillent à la mutualisation de leurs connaissances et de leurs moyens pour améliorer leurs pratiques ou acquérir un poids plus important lors d’actions de communication ou de plaidoyer. Les réseaux de commerce équitable s’articulent principalement autour des 4 thématiques suivantes :
_ Coordination et échanges : ils sont des relais d’information, des lieux d’échanges d’idées et de pratiques et des points de coordination des activités des acteurs du CE. Les différents réseaux permettent la création de cadres de collaboration entre organisations du commerce équitable.
_ Promotion et sensibilisation : ils coordonnent des campagnes de sensibilisation et de promotion du commerce équitable au niveau local, national et international. L’existence de réseaux facilite la communication (entre organisations et auprès du public), la promotion du commerce équitable et renforce l’impact des actions entreprises collectivement.
_ Plaidoyer et lobbying : ils assurent la reconnaissance des acteurs du CE auprès des instances publiques et sont force de proposition pour l’évolution des règles du commerce international. La fédération des acteurs permet de peser à plus grande échelle lors des négociations auprès des pouvoirs publics et lors des rencontres internationales (OMC, CNUCED, Forums Sociaux, etc.) ;
_ Mise en place de systèmes de garantie : ils étudient les critères du CE et travaillent à l’amélioration des systèmes de contrôle et de garantie pour une meilleure reconnaissance par les consommateurs.
LES RESEAUX NATIONAUX

_ La Plate-Forme pour le Commerce Equitable rassemble 39 organisations de commerce équitable en France et travaille principalement sur 4 axes : la promotion du CE, l’appui à la mise en place de systèmes de garantie, la recherche/conseil et le soutien au développement de ses membres. www.commercequitable.org
_ La Fédération Artisans du Monde coordonne un réseau de plus de 140 associations et 20 membres relais spécialisés dans la commercialisation, l’éducation au développement et mène des actions de plaidoyer sur le commerce international et les politiques agricoles. www.artisansdumonde.org
_ Max Havelaar France s’appuie sur un réseau de 46 groupes locaux dont les actions sont la promotion du commerce équitable auprès du grand public et des entreprises et la sensibilisation en milieu scolaire et universitaire. Il anime aussi des rencontres entre détenteurs de licence. www.maxhavelaarfrance.org

 

_ Alter Mundi développe un réseau de franchise de 8 boutiques entièrement dédiées aux produits du commerce équitable www.altermundi.com
_ Minga est une association qui regroupe des citoyens, des entreprises et des associations engagées dans le développement économique du commerce équitable. www.minga.net _ Ingénieurs sans Frontières est une fédération de groupes locaux répartis à travers toute la France et dont les membres sont des ingénieurs ou élèves ingénieurs issus d’une soixantaine d’écoles d’ingénieurs et universités technologiques. Plusieurs de ces groupes travaillent sur le CE. www.isf-france.org/
_ EquiTerre est une association d’étudiants et de jeunes professionnels mobilisés pour le commerce équitable et organisés en groupes sur plusieurs campus à travers la France. www.equiterre.com
_ Biocoop réunit plus de 300 points de vente qui commercialisent des produits de l’agriculture biologique et du commerce équitable et qui s’engagent sur la promotion du commerce équitable. www.biocoop.fr _ Le CCFD est une ONG de solidarité internationale qui s’appuie sur un réseau de 1500 groupes. Ses 15 000 bénévoles sont engagés dans des actions de sensibilisation au commerce équitable. www.ccfd.asso.fr

LES ASSOCIATIONS ET RESEAUX LOCAUX

Depuis plusieurs années se sont constituées en France des collectifs locaux autour d’une région ou d’une ville regroupant des organisations de CE, membres des réseaux nationaux ou indépendantes, mais aussi des organisations de solidarité internationale et du secteur de l’Economie Sociale et Solidaire. Parmi lesquels :
_ Alsace : Colecosol – pagesperso-orange.fr/colecosol
_ Bretagne : Bretagne CE Nord-Sud et Ingalan – www.ingalan.org
_ Grenoble : Grenoble Equitable
_ Lyon : CLACE Collectif Lyonnais des Acteurs du Commerce Equitable – www.clace.info
_ Var : Var EQUITABLE – www.var-equitable.org
Il existe aussi des associations et initiatives qui se donnent pour objectif le développement du commerce équitable sur un territoire en impliquant les acteurs du CE qui y sont présents. Parmi lesquels :
_ Bourgogne : Equimax
_ Pays de la Loire : NAPCE Nord Sud Agir pour le Commerce Equitable – www.napce.fr
_ Rhône-Alpes : Equisol – www.equisol.org
_ Ile-de-France : le PICRI Commerce Equitable est une recherche-action qui a pour objectif de favoriser le travail en réseau des acteurs franciliens – www.picri-commerce-equitable.fr

LES RESEAUX INTERNATIONAUX Plusieurs acteurs français du CE participent aux 4 réseaux internationaux principaux du mouvement réunis au sein du forum informel FINE : FLO, IFAT, NEWS, EFTA. Ces réseaux permettent l’échange d’information et la défense de positions communes pour consolider le mouvement du CE et favoriser son expansion.
Cliquez ici pour une carte complète des réseaux.

_ FLO – Fair Trade Labelling Organization : il rassemble 22 initiatives nationales de labellisation dont Max Havelaar France regroupées pour harmoniser et développer leurs standards de production. Les producteurs labellisés par FLO se réunissent dans des réseaux continentaux comme par exemple la CLAC pour les producteurs d’Amérique Latine.www.fairtrade.net
_ IFAT – International Fair Trade Association : ce réseau réunit plus de 600 organisations spécialisées en CE, du Nord comme du Sud, dont une dizaine en France, qui se concertent pour mener des actions de plaidoyer au niveau international. IFAT travaille aussi à la mise en place d’un label de structures de commerce équitable : Fair Trade Organization (FTO). Ce réseau a une déclinaison dans chaque continent : AFTF – IFAT Asia, COFTA – IFAT Afrique, IFAT Amérique Latine et IFAT Europe. www.ifat.org 
_ NEWS ! – Network of European World Shops : il regroupe 15 fédérations européennes de magasins du monde, soit environ 2700 points de vente, rassemblés pour participer à des campagnes d’information, mener des actions de plaidoyer, et soutenir le développement de chacun des membres. www.worldshops.org
_ EFTA – European Fair Trade Association : 11 importateurs européens forment ce réseau qui facilite les échanges d’information et la mutualisation de leurs moyens. www.european-fair-tradeassociation.org

LES RESEAUX VOISINS
Les acteurs de commerce équitable français sont aussi actifs dans des réseaux voisins du commerce équitable :
_ dans la Solidarité Internationale : par exemple Coordination Sud www.coordinationsud.org
_ dans l’Economie Sociale et Solidaire : par exemple le réseau SOL – www.sol-reseau.org ou le réseau européen IRIS. www.iris-network.eu
_ dans le Développement Durable : par exemple Paris Développement Durable.

Pour entrer dans les réseaux de commerce équitable, il existe différents critères pour les producteurs, comme pour les distributeurs :

  • Les producteurs :
    • Sont de petits producteurs défavorisés ou appartenant à une minorité(ethnique par exemple).
    • Doivent s’organiser de façon démocratique pour faire le poids face aux grandes entreprises.
    • Doivent être « transparents » en respectant la démocratie, les droits de l’homme et de l’enfant, l’égalité homme/femme, les droits sociaux de chaque employé (pour les PME) et l’environnement (recyclage).
  • Les distributeurs :

    • Doivent payer les producteurs à la commande ou à l’achat avec un prixsupérieur aux cours mondiaux (au départ 5 fois plus que le cours mondial).
    • Doivent apporter une assistance technique et comptable aux producteurs.
    • S’engagent à long terme avec des contrats de 3, 5 ou 10 ans. Ils ne doivent pas mettre les producteurs en concurrence, ceux-ci jouant, à travers la vente de leur production, leur survie.