Organisation de l’équitable

Organisations

Si le consensus semble à peu près établi en ce qui concerne la définition et les objectifs du commerce équitable, la plus grande confusion reste de mise dès lors que l’on évoque l’organisation du mouvement et les moyens à mettre en oeuvre pour atteindre lesdits objectifs.

Deux logiques s’affrontent :
* soit traiter d’importants volumes de produits de niche et d’exportation, au détriment parfois des cultures vivrières et de la souveraineté alimentaire des populations locales,
* soit accompagner des milliers de sympathisants-militants, en cherchant à se positionnant dans une approche de filières de relocalisation des activités et de généralisation d’échanges véritablement équitables, au Nord comme au Sud.

Principales organisations de commerce équitable en France.

On distingue actuellement 2 types de filières : les filières intégrées et les filières labellisées. Pour les filières intégrées, tous les acteurs sont concernés par le commerce équitable (producteurs, exportateur, distributeur). C’est le cas d’Artisans du Monde et des membres de Minga.
Quant à la filière labellisée, la production présente les critères du commerce équitable et, à ce titre, reçoit un label mais la distribution concerne tous les points de vente dont les grandes surfaces. C’est le cas de Max Havelaar.

Fédération Artisans du Monde
La première boutique portant l’enseigne Artisans du Monde a ouvert en 1974 à Paris dans le 9ème arrondissement. Par la suite, d’autres groupes Artisans du Monde se sont constitués, ont ouvert des magasins pour vendre les produits artisanaux ou alimentaires fabriqués par leurs partenaires du Sud.
Puis le Mouvement Artisans du Monde s’est structuré en créant en 1982 une Fédération Artisans du Monde avec pour mission de développer le Mouvement et d’en assurer l’unité. Cette Fédération a initié en 1984 la mise en place d’une centrale d’achat Solidar’Monde qui assume les fonctions commerciales (achat aux producteurs, importation et dédouanement, vente en gros). Actuellement, il existe plus de 160 points de vente Artisans du Monde.
Outre la vente, la Fédération mobilise ses membres pour mener des actions de sensibilisation au commerce équitable et pour annoncer les campagnes d’opinion (ou plaidoyers) en cours.
Son site publie les textes réglementaires parus récemment ainsi que leurs communiqués de presse. Certains textes importants (en format .pdf) sont téléchargeables depuis ce site.
www.artisansdumonde.org
Max Havelaar
Le label Max Havelaar est né en 1988 aux Pays Bas afin de certifier le café vendu par le circuit équitable. En 1992, trois associations françaises, Peuples Solidaires, Ingénieurs sans Frontières et CICDA (Centre Internationale de Coopération pour le Développement Agricole), créent l’association Max Havelaar France avec la mission de promouvoir le commerce équitable.
Cliquez ici pour une information complète.
L’association gère le label Max Havelaar qui certifie le respect des standards internationaux de commerce équitable. Ces standards sont définis par FLO et contrôlés par FLO Cert. Elle assure les débouchés commerciaux. Le label Max Havelaar est apposé sur plus de 900 produits. Il est présent dans 58 pays producteurs et 21 pays consommateurs.
Les produits labellisés Max Havelaar sont vendus aussi bien en boutiques spécialisés que dans les grandes et moyennes surfaces. www.maxhavelaarfrance.org
Plate-Forme pour le Commerce Equitable
Créée en 1997, la Plate-Forme pour le Commerce Équitable (PFCE) est un collectif national de concertation et de représentation d’acteurs de commerce équitable français. Actuellement la PFCE regroupe 31 institutions (organisations de commerce équitable, structures qui appuient la démarche ainsi que des associations de tourisme solidaire). La liste de ses membres est consultable sur son site.
Ses objectifs : promouvoir et défendre le commerce équitable ; travailler sur les systèmes de garantie ; être l’interlocuteur des Pouvoirs publics.
La PFCE a publié une charte du commerce équitable en 2001 (consultable sur son site). www.commercequitable.org
MINGA
L’association Minga, créée en 1999, regroupe des personnes physiques et des structures- plus de 100 à ce jour.
Les membres du réseau Minga défendent un « commerce équitable universel ». Pour eux, l’équité du produit doit êtres assurée tout au long de sa filière. C’est pourquoi ils s’opposent à ce que les produits équitables soient vendus en grandes surfaces. Par ailleurs, ils pensent que le commerce équitable n’est pas qu’une affaire entre producteurs défavorisés des pays du Sud et consommateurs du Nord mais qu’il peut s’appliquer à des échanges locaux entre producteurs et consommateurs d’une même région. A ce titre Minga conteste le document de référence de l’Afnor (publié en janvier 2006) qui ne prend en compte que le commerce équitable Sud-Nord. www.minga.net

Les organisations coordinatrices au niveau européen ou mondial

EFTA – European Fair Trade Association
Association européenne de Commerce Equitable
Créée en 1990, l’EFTA regroupe 12 fédérations européennes dans 9 pays européens (dont Solidar’Monde en France). L’EFTA intervient au niveau de la réglementation internationale des échanges commerciaux, en proposant des politiques en faveur des pays du Sud. Elle agit notamment par de campagnes d’opinion (plaidoyers)
auprès des instances politiques pour assouplir le protectionnisme européen à l’égard des exportations des pays du Sud.
Elle facilite les échanges d’informations, la mutualisation des moyens et l’importation de produits et veille au respect des règles du commerce équitable
Pour en savoir plus : www.eftafairtrade.org
FINE regroupe les 4 fédérations internationales du commerce équitable : FLO, IFAT, NEWS et EFTA
www.european-fair-trade-association.org
IFAT – International Fair Trade Association
Association Internationale de Commerce Equitable
L’IFAT, association créée en 1989, regroupant 300 membres dans plus de 70 pays est un réseau mondial des organisations de commerce équitable avec la double mission : améliorer les conditions de vie des producteurs les plus désavantagés en promouvant les organisations de commerce équitable et faire émerger plus de justice dans les échanges commerciaux mondiaux.

Elle rassemble 220 organisations dans 59 pays : des groupes de producteurs, des organisations de commerce alternatif et d’autres opérateurs du commerce équitable d’Afrique, d’Asie, d’Australie, d’Europe, du Japon, d’Amérique du Nord et du Sud.
En Janvier 2004, l’IFAT a lancé FTO (Fair Trade Organization), une marque identifiant les organisations de commerce équitable. Artisans du Monde, membre de l’IFAT depuis 2002, est partie prenante de la marque FTO.
Un groupe Europe – IFAT Europe – a été constitué en 2006. www.ifat.org
FLO (Fairtrade Labelling Organisation International)
Créée 1997, l’organisation FLO fédère 20 initiatives nationales en Allemagne, Autriche, Belgique, Grande-Bretagne, Canada, Danemark, Finlande, France, Italie, Irlande, Japon, Luxembourg, Norvège, Pays-bas, Suède, Suisse, USA, sous les noms Max Havelaar, Fairtrade et Transfair. Elle est le seul organisme international de certification du commerce équitable.
En 2004, l’organisation se scinde en deux. FLO Standards centralise toutes les données, définit les standards productifs et commerciaux du commerce équitable, apporte un soutien aux producteurs sous diverses formes (commercial, technique, financier, conseil, formations …) En matière de communication, FLO réalise un travail d’information et de sensibilisation très important ; FLO CERT, société de droit privé, est chargée des contrôles et des audits auprès des coopératives, des plantations, des importateurs et des concessionnaires.
FLO définit les standards internationaux par produit et cautionne les quelques 20 labels de commerce équitable. Le cahier des charges est défini en concertation avec les associations de solidarité internationale, les syndicats, les associations de consommateurs, des représentants des 500 associations de producteurs bénéficiaires de labels.
FLO Cert vérifie l’application des standards auprès des organisations de producteurs et des différents acteurs économiques. FINE – FINE=FLO+IFAT+NEWS+EFAT
Groupe de travail regroupant les quatre structures ci-dessus afin d’harmoniser l’ensemble des organisations de commerce équitable. Ce groupe, entre autre, s’est mis d’accord sur une définition du commerce équitable acceptable par chacune des structures.
Pour en savoir plus : www.fairtrade.net

 NEWS (Network of European Workshops) (magasins du monde européens)
Créé en 1994, NEWS est un réseau européen d’environ 2700 magasins du monde destiné à promouvoir le commerce équitable en Europe.
Cette association européenne regroupe 15 associations nationales de magasins du Monde dans 13 pays.
Ses objectifs : coordonner le travail des membres, faciliter les relations et l’échange d’information. Ses objectifs sont d’harmoniser les critères du commerce équitable, se donner les moyens de contrôler que les centrales d’importation, les boutiques et les producteurs respectent ces critères, et de coordonner des actions européennes de sensibilisation des consommateurs et des décideurs politiques et économiques.
Pour en savoir plus : http://www.worldshops.org/
ISEAL (International Social and Environmental Accreditation and Labelling Alliance)
Il s’agit d’un réseau international d’organismes gestionnaires de système d’accréditation et de labellisation sociale et environnementale dont FLO est membre.
Pour en savoir plus : www.isealalliance.org
OXFAM
Oxfam International est une confédération de 13 organisations avec 3000 partenaires répartis dans plus de 100 pays, élaborant des solutions durables à la pauvreté, et à l’injustice. En 1995, elles se sont regroupées au sein de la coordination Oxfam international créée pour assurer à leur action une meilleure efficacité et une plus grande visibilité. Les treize affiliés Oxfam sont basés en Allemagne, Australie, Belgique, Canada, Espagne, États-Unis, France (depuis 2006), Royaume-Uni, Hong Kong, Irlande, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, et Québec. Le secrétariat d’Oxfam international se trouve à Oxford (Royaume-Uni).

Pour en savoir plus : www.oxfam.org
Les associations et les collectivités peuvent elles travailler ensemble ? Cliquez ici pour une réponse complète.