L’Art de faire des économies d’energie

Les sources d’énergie fossiles se raréfient, la planète se réchauffe. Les activités humaines, depuis la révolution industrielle du XIXème siècle, ont créé un effet de serre additionnel  qui s’est ajouté à l’effet de serre naturel; Si nous n’agissons pas tous rapidement les conséquences  vont être désastreuses et sans retour possible.

Petite piqure de rappel  des risques encourus (source :Faisons vite ça chauffe):

- L’élévation du niveau des mers

InondationsL’élévation du niveau des mers en sera la manifestation la plus flagrante, provoquée principalement par la dilatation thermique de l’eau et par la fonte partielle des calottes de glaces polaires et des glaciers continentaux. Selon la moyenne des estimations, le niveau s’élèverait d’environ cinquante centimètres d’ici 2100. Certains deltas, lagunes et régions littorales pourraient être submergés. Des pays comme les îles Maldives dans l’Océan Indien, auraient de graves difficultés à lutter contre l’avancée des mers. En France, la Camargue et le rivage à lagunes du Languedoc seraient immergés.oursbanquise
- Les bouleversements climatiques

Quant aux manifestations climatiques extrêmes (inondations, tempêtes, vagues de chaleur, sécheresses) constatées en Europe et notamment en France au cours de ces cinquante dernières années, elles pourraient préfigurer ce qui risque de se passer avec une plus grande fréquence.
- Les bouleversements écologiques

Aussi faibles soient-ils, ces changements auront des conséquences de grande ampleur sur les paysages, la vie animale et végétale, l’évolution des sols et des ressources en eau, et sur nos activités économiques (pêche, agriculture, sylviculture, tourisme, …) ou encore sur notre santé.

Il existe des solutions connues de tous pour lutter contre le réchauffement: réduire les émissions de CO2, autrement dit faire des économies d’énergie. Il y va donc de l’effort de tous au quotidien. Josselin Zaïgouche, jeune designer Josselin Zaïgouche1français a imaginé un moyen efficace -mais surtout métaphorique- pour lutter contre le gaspillage  à la maison . S’inspirant des tapettes à souris, il propose un Josselin Zaïgoucheinterrupteur qui vous rappellera avec douleur que la planète souffre lorsque l’on décide de ne pas en prendre  soin.

L’Art possède cette liberté d’interpeller pour mieux faire ouvrir les yeux et les oreilles; ici le but est de sensibiliser de manière amusante sur un sujet grave…c’est déjà pas si mal.