L’évolution du concept …

Très concernée, et ce depuis toujours, par l’avenir de la planète mais malheureusement aussi consternée par ce qui nous attend de façon de plus en plus certaine, dans les années à venir, obnubilée par l’envie de laisser à nos enfants la planète dans un état aussi proche que possible de celui dans lequel je l’ai trouvée, convaincue que les lamentations et la critique systématique ne servent à rien et que l’action est le seul moteur puissant et productif, j’ai créé, il y a neuf ans, un site consacré au commerce équitable et au développement durable.

Ce premier site, qui se voulait uniquement informatif mais aussi complet que possible, sans prétendre à l’exhaustivité, était pour moi une façon d’apporter ma petite pierre à l’édifice, une modeste contribution à un travail considérable.

Au fil du temps j’ai pris conscience que cette petite contribution s’est avérée présenter un intérêt dépassIm2ant largement mes espérances à un point tel que, face à une demande importante d’informations et conseils, j’ai adjoint un blog au site existant, de façon à rendre cette information plus vivante et plus réactive. Je me suis alors trouvée confrontée à de nombreux questionnements de la part des visiteurs, sur la façon de se procurer les produits “ethniquement corrects” dont je parlais dans mes divers billets. J’ai également été, à plusieurs reprises, contactée par des fournisseurs de produits bios ou issus du commerce équitable ou développement durable qui souhaitaient proposer leurs produits, sans trop savoir comment le faire.

L’idée s’est alors naturellement imposée de jouer modestement le rôle “d’agence du développement durable”, dont le but serait de mettre en relation les producteurs d’un côté et les acheteurs de l’autre. Internet regorgeant de boutiques remplissant très correctement ce rôle, il me fallait alors trouver un chemin qui, sans être forcément vierge, soit compatible avec leIm3s principes qui ont, en permanence, guidé mon action.

Femme avant tout, je suis sensible à tout ce qui touche à la mode et j’ai trouvé là une façon de donner un sens à ce concept : promouvoir une mode qui respecte à la fois l’individu et notre environnement. C’est une mode qui a du sens, des valeurs, une éthique, des principes stricts, une mode entièrement tournée vers le développement durable, dans son acception la plus noble à savoir “un développement qui répond aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs”. Elle utilise et valorise des savoir-faire locaux ou remet au goût du jour des savoir-faire particuliers tout en permettant à des coopératives, des ONG, voire même à des ateliers de réinsertion, d’aider et de soutenir des gens socialement, par rappoIm4rt à une démarche créative.

D’un point de vue environnemental, les fabricants avec lesquels je travaille n’utilisent que des matières premières soit naturelles, soit biologiques, soit recyclées. La mode éthique est un mélange de tous ces éléments, du commerce équitable et des valorisations des savoir-faire issus de richesses particulières locales et de l’utilisation de matières naturelles.

Le concept était définitivement né, il restait plus qu’à définir le produit : accessoire indispensable, incontournable de la femme, “un petit monde d’amour” selon le sociologue Jean-Paul Kaufmann, le sac s’est alors imposé comme une évidence !

Le but de cette boutique est de proposer des sacs et paniers éthiques mais chics, utilisant des matières naturelles, nobles, défendant des valeurs écologiques ou bien eIm5ncore permettant de venir en aide à des populations éloignées, avec un impératif incontournable : aucune concession ne peut être acceptée par rapport à mes principes de base :

L’achat d’un produit permet de faire une bonne action pour la planète, en se faisant plaisir avec un objet à un prix “juste” pour les différents partenaires.
Les produits sont, pour la plupart d’entre eux, uniques : de nombreux modèles sont réalisés en un seul et unique exemplaire.
Pour de nombreux mIm6odèles, l’acquisition du produit permet de faire un geste pour les populations démunies mettant ainsi les actes en accord avec les convictions, sans aucun compromis.
Enfin, quel que soit le modèle, il existe la certitude d’avoir un produit respectueux de l’environnement, un produit éthique, authentique, réalisé à partir de matières naturelles …

Tout devient alors possible et les produits proposés peuvent provenir du monde entier (Maroc, Afrique de L’Ouest, Bangladesh, iles Vanuatu, Indonésie, Vietnam) : cela va du panier rond tissé en Afrique de L’Ouest pour lequel le prénom de chaque femme ayant tissé le sac est accroché sur un morceau de carton, au sac en macramé indigo du Bangladesh réalisé de manière équitable dans une coopérative de femmes issues de communautés marginalisées, en passant par l’original œil bleu protecteur et porte bonheur, en feuilles de palmier …

Laisser un commentaire