Démodé by Bernardito Marambio

Bernardito Marambio, designer chilien s’est penché sur les 46.000 tonnes  de déchets textiles qui finissent dans les décharges de Santiago du Chili chaque année.

Il a mis au point un matériau fait de récupération de tissus et de colle 100 % biodégradable ( à base d’amidon) dans le cadre d’un projet appelé Démodé.

DémodéDémodé1Démodé2Démodé3Ce projet visant à donner une seconde vie à des matériaux destinés aux sites d’enfouissement à permis de mettre au point  des panneaux de différentes couleurs, robustes pouvant être utilisés comme revêtement de mur, comme isolant  mais également comme fourniture pour réaliser des meubles et des accessoires.

Démodé4

 

Tabourets, chaises, plateau de table basse sont autant d’utilisation possible de ce matériau qui s’avère d’une robustesse incroyable.

.Démodé5

Pour en savoir plus sur le projet, rendez vous sur le site Démodé.

L’idée existe aussi en France depuis 2007 via le programme Métisse® (lancé par Le Relais) qui conçoit à partir de vêtements majoritairement en coton une gamme d’isolation thermique et acoustique pour le bâtiment.

 

 

Mademoiselle Fabrique

Marre des meubles en mdf sans cachet ? Irrésistiblement attiré par les meubles vintage et en même temps traumatisé par l’omniprésence de  meubles en bois de votre enfance qu’il fallait encaustiquer 3 fois par an  ?

Bref vous êtes face à un vrai dilemme ! Alexandra de Mademoiselle Fabrique est elle aussi irrésistiblement attirée par le mobilier vintage à qui elle fait néanmoins subir une petite cure de jouvence en le customisant de façon admirable.

 

bureau vert

Après des études en architecture d’intérieur suivi d’un passage au Beaux Arts de Toulon option design d’espace puis d’un détour aux Beaux Arts de Lyon, Alexandra a eu envie d’exprimer sa création.Et on peut dire qu’elle l’exprime drôlement bien.

Face à un meuble chiné, Alexandra sort sa ponceuse, ses pinceaux et ses bombes de peinture et redonne une nouvelle jeunesse à une commode endormie, à un bureau d’écolier au look un poil suranné.

Mademoiselle Fabriquechaises Mademoiselle Fabriquecommode

Alexandra s’inscrit totalement dans une démarche de re création et évite ainsi à de nombreux meubles une fin tragique. C’est d’ailleurs aussi cet aspect d’écocitoyenneté qui lui tient à coeur.(et c’est ce qui nous plait aussi beaucoup)

Ses créations sont visibles sur son site internet (un simple mail ou un appel peut faire de vous l’heureux futur propriétaire d’une de ses créations). Mademoiselle Fabrique propose aussi des prestations personnalisées. Elle vient chez vous récupérer un meuble à qui vous souhaitez offrir une petite cure de beauté et le transforme en fonction vos souhaits, de vos couleurs de prédilection, de votre décoration.

Courrez voir son travail : Mademoiselle Fabrique

 

Ce que la mer rejète

Une ballade le long de la mer en ce week end ensoleillé aurait du me réjouir au plus haut point mais ce ne fut pourtant pas le cas.

Trop de détritus échoués  après avoir parcouru je ne sais combien de kilomètres . La mer opère son nettoyage et arrive de temps en temps à se débarrasser de ce que l’homme y jette.

 

rubbish_rainbows

Liz Jones, une artiste australienne, sans doute consternée elle aussi par ce triste spectacle a pourtant décidé de ne pas se laisser envahir par un sentiment d’impuissance. Armée de sacs elle s’est mise à ramasser tout ce qu’elle était amenée à croiser lors de ses ballades matinales.Elle a amassé des quantités incroyables d’objets de tout poil en plastic qu’elle triait par couleur une fois à la maison.

 

Liz JonesLiz Jones1Liz Jones2

Son âme d’artiste a fait le reste : des compositions qui rendent presque beau le pas beau !! Au travers de ses « tableaux », Liz Jones a voulu aussi montrer l’omniprésence du plastique dans l’environnement naturel.

 

Liz Jones4Liz Jones5

Surfrider organise régulièrement au nettoyage des plages; retrouvez les Initiatives Océanes sur leur site, ici. Rien ne vous empêche non plus de le faire de manière individuelle et de vous lancer ensuite dans des créations artistiques après tout ?!